Securite risques

Quels sont les risques ?

Bien que les recherches soient organisées et conduites avec un très grand soin, certains risques peuvent exister :

- le traitement n'a peut-être pas d'effet sur vous, et de ce fait votre participation à la recherche ne vous apporte aucun avantage.
- en fonction de la recherche, celle-ci peut vous demander beaucoup de temps et il peut être nécessaire de subir plusieurs traitements ou de séjourner durant un certain temps dans un établissement hospitalier ou un institut de recherche.
- Il peut y avoir des effets secondaires désagréables ou même graves.

Notamment dans le cas où un médicament n'a pas encore été enregistré et que vous souhaitez participer à une phase précoce de la recherche sur ce médicament, il est possible que ce médicament n'ait encore été administré qu'à très peu de personnes. Il va de soi que, dans ce cas, les résultats des recherches sur animaux de laboratoire sont tels que la société cliente, le médecin chercheur et le comité d'éthique de l'institut de recherche ou de l'hôpital jugent le niveau de risque absolument acceptable.

Les exigences sont très sévères, dans ce cadre. Il peut toutefois arriver, très rarement, que certaines choses ne se déroulent pas comme prévu, car des impondérables peuvent survenir. Les cliniques de phase I limitent ces risques en prévoyant un nombre important de procédures de sécurité, à tout moment, durant cette première phase d'administration de médicaments. Et lorsque les choses ne se déroulent pas correctement, un grand enseignement en est tiré.

Le très grave accident de Londres survenu en mars 2006 lors d’un essai de phase I, est encore dans tous les esprits. Outre le fait que ce genre d'accident est extrêmement rare (ce type d'accident n'est survenu que quelques rares fois depuis le développement de la forme moderne de recherche pharmacologique), des conclusions en ont été tirées et sont désormais appliquées dans le monde entier.

 

Comment ma sécurité est-elle garantie ?

Les règles d'éthique et règlements légaux applicables à l'exercice de la médecine s'appliquent également à la recherche pharmacologique. Chaque recherche doit recevoir l'approbation des autorités. Une commission de contrôle éthique et médicale, constituée d'experts indépendants, étudie avec soin tous les aspects éthiques et légaux de la recherche envisagée. Les risques liés à la recherche, la gêne ressentie durant l'essai et l'indemnisation éventuelle à verser pour la participation du volontaire sont ainsi étudiés, entre autres. La recherche ne peut commencer qu'après avis positif du comité d'éthique.

S'inscrire maintenant